Il n’y a pas beaucoup de spécialités culinaires en argentine, beaucoup de pates et de pizza (héritage des immigrants italiens), mais il y une tradition que tout argentin pratique régulièrement et respecte : l’Asado ! Plus qu’un simple barbecue du dimanche, c’est à la fois une occasion de manger de la bonne viande et une excuse pour se retrouver entre ami à la campagne / montagne.

Suite à une petite balade bien sympathique aux alentours de San Juan, MariaEugenia et Charly nous proposent de venir partager un asado ce dimanche dans une maison de campagne au milieu des vignes :

le paysage

Tous assis autour de la grande table dehors, place au Mate (autre grand rituel argentin, on en parlera une autre fois). On passe de longues heures à discuter de tout et de rien, Pierre ne comprend pas tout mais enrichit considérablement son vocabulaire… d’insultes.). On grignote : un peu de cabri rôti et des gâteaux avec beurre et dulce de leche, Christelle est aux anges et ca nous donne un sujet de conversation pour une heure de plus.
La nuit et le froid nous délogent, place à l’asado ! L’Asador (LA personne préposé à l’asado) prépare la viande, du bœuf bien sûr et des légumes. Les autres doivent continuer à discuter et surtout critiquer car un asado sans désaccords sur les règles de l’art ne serait pas réussi.

le festin

Et ça y est ça commence ! :

     –  Les salades d’aubergines et poivrons grillés puis d’oignions jetés directement dans le feu
– la viande : costilla (travers de bœuf en bon français)
– Le boudin et autres saucisses
– Les œufs au plat dans un poivron

Le tout découpé par l’asador et mangé directement avec les doigts (ou sur le pantalon).
Nous rentrons tard dans la nuit à l’hostel avec le ventre bien plein et une partie de la viande restante. (youpiiiii). Merci pour ce super repas 😀

Et quand on se fait pas inviter on se perfectionne dans les Hostels qui ont des parillas (soit la plupart) juste entre nous ou avec d’autres voyageurs.

Publicités