De retour à Tokyo (enfin Asaka exactement) on retrouve la famille, avec Fabrice, le cousin de Christelle, Asuka sa femme ainsi que Cyril et Émilie leurs enfants. Tout ce beau petit monde logeant chez les parents d’Asuka. On retrouve donc le confort d’une belle maison avec un vrai lit (enfin un futon japonais).

la maison

la maison

Nous passons au total une bonne dizaine de jours à Tokyo. Cette ville immense fourmille de cadres en costard-cravate toujours pressés, de grattes ciels imposants, de métro pleins à craquer… mais aussi de filles aux tenues extravagantes, de grands espaces verts et  un calme impressionnant dans le métro. Bref l’ambivalence du Japon…
Le temps passe encore très vite ici, on visite les différents quartiers de la ville seuls ou avec Fabrice et Asuka avant de rentrer mettre les pieds sous la table devant un succulent diner et jouer un peu avec les enfants, que demander de plus ?

Aller, même si pour nous Tokyo a surtout été marqué par ce petit bonheur simple de rentrer chaque soir « à la maison » on vous présente quand même un peu la ville :

Ikebukuro

Ikebukuro

Ikebukuro : c’est notre première vision de Tokyo, le plus près de la maison. On y découvre les grands buildings aux néons ou affiches colorées, les magasins de tout et n’importe quoi sur plusieurs étages, les « maid’s » pour accompagner ces monsieurs dans les bars, les gens qui distribuent les mouchoirs (pub) etc. ….

Ueno

Ueno

De Ueno à Asakusa : d’un coté les immeubles et de l’autre un grand parc où on se dirige pour aller observer les carpes dans un immense champ de lotus. Ce parc, dans un des quartiers pauvre de la ville, est le seul endroit où on ait vu des sans-abris. On traverse ensuite le quartier des ustensiles de cuisine et des plats en cire (vous savez ces reproductions d’assiettes de sushi que l’on trouve dans les vitrines des restau jap) jusqu’au temple de Asakusa. Ici il y a foule ! Il faut d’abord passer dans une ruelle remplies de stands vendant tous les souvenirs inimaginables avant de pouvoir accéder au temple offrant puits à encens, prières porte bonheur et prédictions.

Shinjuku

Shinjuku

Shinjuku : ou le quartier des affaires. Nous re-voilà à LaDéfense, version japonaise. Sauf que cette fois c’est nous les touristes prenant les immeubles en photo ! On ne regardera plus jamais pareil ces japonais qui prennent en photo la grande arche… on en profite aussi pour monter au 52ème étage de la tour du gouvernement afin d’avoir une vue panoramique de la ville. Et bien on vous confirme Tokyo c’est immense ! Au milieu des immeubles, on tombe  par hasard devant la fête d’une école de mode où on passe un moment à observer les tenues extraordinaires des étudiants.

Harajuku

Harajuku

Harajuku : le quartier des cosplays, des jeunes qui se déguisent en leur personnage de manga préféré avec des tenues extravagantes. Malheureusement pour nous ce jour là ils n’étaient pas là, mais on a quand même profité de la rue avec leurs magasins : vêtements en cuire, en plume, en poil, robes de princesses ou micro-jupes…. Dans le temple d’à coté, à la place des personnages de fiction on a vu un beau mariage en tenue traditionnelle ainsi que pleins d’enfants en kimonos allant se faire bénir.

Shibuya

Shibuya

Shibuya : encore un quartier pleins de magasins, c’est un peu la rue de Rivoli et les Halles réunies et multiplié par 3. Car ici les magasins sont sur plusieurs étages. On rentre dans un magasin de vêtements et deux étages plus haut c’est un magasin d’électroménager. On peut passer un temps fou dans ces magasins, remplis de choses dont on ignorait l’existence mais qui d’un coup deviennent indispensables.

Akihabara

Akihabara

Akihabara : le temple de l’informatique et de l’électronique. Les boutiques se suivent et se ressemblent toutes, mais en fouillant on peut y trouver des merveilles ! Enfin dixit Pierre qui y trouve même des boutons de borne d’arcade (ne cherchez pas ce que c’est, c’est réservé aux initiés !). Pour Christelle ce qu’elle en retient c’est plutôt les néons qui brillent de toutes les couleurs. Petite déception quand même Pierre n’a pas réussi à trouver la console de jeux de ces rêves…

Ginza

Ginza

Ginza : On snobe rapidement les magasins de luxe des Champs Elysées japonais pour nous diriger vers le marché aux poissons. Le vrai marché professionnel de Tsukiji n’est plus ouvert aux touristes, mais il reste le marché classique avec ses étalages de poissons frais ou séchés, petits ou gros, cuit ou crus… c’est sympa mais après celui d’Hakodate ça nous parait un peu petit !.

Tokyo

Tokyo

Tokyo/Palais Impérial : la gare de Tokyo en elle-même vaut le détour, c’est un beau bâtiment en brique, construction assez rare au Japon. Du palais impérial par contre on ne verra que les jardins, pourtant on s’y est repris à deux fois ! La première fois, le palais était fermé le vendredi, et quand on y est retourné, le temps qu’on arrive à l’entrée (après s’être perdus dans le sous-sol commercial de la gare) ils faisaient sortir tout le monde « aujourd’hui ça ferme plus tôt » !

Musée Ghibbli

Musée Ghibbli

Musée Ghibbli : bon ok c’est pas vraiment un quartier mais c’est un petit coin de tendresse dans cette grande ville. Pour ceux qui ne connaissent pas c’est le musée des studios Ghibbli producteur de nombreux dessins-animés tout mignons dont ceux du célèbre Miyasaki par exemple. Le musée n’est  pas très grand, mais on y observe de nombreuses techniques d’animation, beaucoup de dessins et il y a même la projection d’un dessin-animé inédit (les souris-sumos pour nous). Malheureusement on n’a pas pu monter dans le chat-bus réservé aux moins de 6 ans, snif !.

Voilà pour notre vision des différents quartiers. Tokyo pour nous c’est aussi une histoire de nourriture et de magasins, mais ça, ça fera l’objet d’articles dédiés un de ces jours !

.

Plus de monde ?  nos jolies photos

PS : un grand merci à Fabrice et Asuka de nous avoir fait visiter la ville, à Emilie pour ses bêtises, à Cyril pour être si mignon et aux parents pour leur si bon accueil.

Publicités