Ce soir on prend l’avion …

11 commentaires

Prendre le bus, le train, le tuktuk, le bateau, l’avion… c’est devenu quelque chose de presque banal. A chaque fois quand même, un petit pincement au cœur est là quand on quitte un lieu où on a pris nos marques pour partir ailleurs, où on ne sait pas ce qu’on va trouver.
Et aujourd’hui encore ce pincement est là, peut être plus gros que les autres et doublé d’une petite angoisse de ce qu’on va re-trouver. Car ce soir on prend l’avion … pour rentrer en France.

au bout du chemin

au bout du chemin

Ça y est c’est finit, déjà 12 mois qu’on est sur les routes, il est temps de rentrer à la maison. On ne réalise pas vraiment que c’est la fin, c’est juste un départ de plus…. Notre maison dans un sac, un nouveau lit tous les deux jours, une balade dans les montagnes ou un temple à visiter c’est devenu notre quotidien. Mais maintenant il va falloir renouer avec notre quotidien d’avant…
Aujourd’hui on est dans le même état qu’avant de partir : on avait déjà voyagé mais jamais aussi longtemps : cela allait-il être vraiment différent ? On est déjà revenu en France après un voyage, mais pas après 12 mois d’absence : Est ce que ça aura changé ? Est ce que nous on a changé ?
Même s’il y a une petite appréhension, ça ne nous fait pas trop peur et on est content de rentrer, de retrouver nos proches, mais on est tristes que le voyage se termine et on aurait bien repoussé encore un peu l’échéance .

Bref, pas mal de sentiments à quelques heures du retour, mais, une fois de plus les kilomètres qui nous séparent de la dernière destination s’égrènent rapidement et bientôt…. un nouveau pays à redécouvrir.

L’instant psy : un mois avant le retour…

8 commentaires

Il y a un an on était excités, on ne savait plus où donner de la tête entre le déménagement, la préparation du sac, les au-revoir aux amis et à la famille, les derniers bons repas français …
Que cela nous semble loin ! Et aujourd’hui, à un mois du retour, où en sommes-nous ? Est ce qu’on veut rentrer ou pas ?

Voici, un peu en vrac, notre état d’esprit alors que la fin du voyage approche.

.

On est content de rentrer c’est sûr…

trimballer les sacs

trimballer les sacs

Pour retrouver la famille et les amis, pour dormir tous les soirs dans le même lit (encore que ça c’est pas gagné !), pour arrêter de faire et défaire notre sac tous les deux jours, pour retrouver ma garde robe / mes consoles de jeu, pour arrêter de passer 1h à négocier le prix du bus (ou autre chose) en se disant qu’on se fait quand même arnaquer, pour manger du fromage et de la viande rouge, pour se laver dans une salle de bain ou la propreté n’est pas douteuse, pour quitter notre chambre sans tout fermer à clé, parce qu’au final la France est un beau pays et qu’il fait bon y vivre (si, si, aller voir ailleurs comment vivent certains, on est bien en France)…

Mais on a envie de continuer à voyager…

coucher de soleil (sur le Mekong)

coucher de soleil (sur le Mekong)

Pour rester en vacances, pour découvrir chaque jour de belles choses, pour regarder le soleil se lever et se coucher sur les montagnes, un fleuve ou la mer, pour rencontrer pleins de nouvelles personnes, pour ne pas savoir de quoi va être fait demain et être surpris chaque jour, pour avoir la liberté de rester plus longtemps quelque part quand ça nous plaît ou de repartir vite quand ça nous déplait, pour être 24h/24h ensemble, pour prendre notre temps, pour goûter plein de nourriture et tester les bières du monde, parce qu’il y a encore pleins d’endroits où on n’est pas allés…

Bref on est partagés, on sait qu’on va rentrer et ça ne nous dérange pas, mais notre mode de vie de cette année nous plaît énormément et on poursuivrait bien encore quelques mois.

.

Voilà on ne répond pas vraiment à la question (mais un psy ne répond jamais non ?) et pour l’instant il nous reste encore un mois, alors même si les choses s’accélèrent on est encore en voyage et on va continuer de profiter en prenant notre temps….

sur les routes vers l'inconnu

sur les routes vers l’inconnu

Et maintenant on va où ?

34 commentaires

Aller, pour une fois un petit article pas complètement périmé, sur aujourd’hui et posté aujourd’hui !

on est à Bali

on est à Bali

Pour ceux qui ne l’auraient pas compris on n’est plus au Japon depuis longtemps, mais en Indonésie! Bien sûr les articles sur Java et Bali ne vont pas tarder à arriver, et en attendant pour savoir où on est vraiment il suffit de regarder la petite carte à droite, elle, elle est à jour !

A force de trainer partout on commence à être un peu en retard sur notre planning aussi, et il nous reste à peine 3 mois. Il a donc fallut revoir un peu le trajet…
Pour les curieux et les impatients, voici un peu où on en est  : On quitte l’Indonésie demain, pour quelques jours à Singapour et à KualaLumpur, 2 grandes villes asiatiques histoire de changer un peu. Puis direction le Laos et sûrement un bout du Cambodge avant de terminer en beauté notre voyage par … une destination surprise !

Non mais on ne va pas tout vous dire quand même !

destination mystère

destination mystère

Par contre si vous voulez jouer, les paris sont ouverts pour découvrir la destination mystère… Dites nous (en commentaire de cet article) où vous imaginez nos derniers jours de la balade, à la clé une carte postale pour les gagnants.
Attention pour départager les vainqueurs il faut être un minimum précis : « France » ne suffit pas, il faut préciser au moins « région parisienne » ou « sud de la france ».

Bon ok on est sympa, quelques indices en photo :

indice n°1

indice n°1

indice n°2

indice n°2

indice n°3

indice n°3

la réponse...

la réponse…

Et voici les photos originales avec leurs explications :

*** Bonne Année ***

10 commentaires

bonne année

.

.

On vous souhaite une nouvelle année pleine de bonheurs

.

.

santé bonheur

.

nos bonnes résolutions, qui ne tiendront qu’un temps : continuer à voyager, mettre à jour le blog régulièrement et manger moins de glaces

Joyeux Noël!

7 commentaires

De notre coté de la terre, on vous souhaite

d’être aussi bien entourés que nous et que le père noël vous apporte d’aussi beaux cadeaux que les nôtres.

 

* * * JOYEUX NOËL * * *

Dur dur de quitter le Japon et d’arriver en Indonésie

Laisser un commentaire

Ça y est on a envoyé nos colis ‘japon’ (plus de 6kg quand même) et comme d’habitude on est triste de quitter le pays, cette fois peut être encore plus que d’habitude. Les parents d’Asuka nous emmènent à la gare (avec notre panier-petit-dej bien sûr ;-)), on est triste de les quitter aussi, ils nous ont si bien accueilli ! mais le voyage continue…

bye bye japon

bye bye Japon

Arrivés à l’aéroport de Tokyo-Narita après 3 trains parfaitement à l’heure les ennuis commencent :
A l’enregistrement (où on fait à peine la queue, efficacité japonaise oblige), ils ne veulent pas nous laisser partir. Comme on n’a pas de billet retour d’Indonésie l’immigration indonésienne risque de nous refouler : il faut donc qu’on achète un billet-retour maintenant (mais pour où? et à quel prix?) ce qui ne nous arrange pas trop.

Après 1h de discussion dans le vide avec une hôtesse japonaise très gentille mais un peu trop concernée par notre sort en Indonésie, on réussit à passer en signant une décharge comme quoi Japan Airline n’est pas responsable si on a un problème pour entrer en Indonésie.
Une fois dans l’avion, on pense être enfin tranquilles, mais non, une hôtesse vient nous dire qu’on doit l’attendre pour débarquer (zut maintenant ils veulent nous dénoncer!). A l’arrivée en Indonésie, la dame à laquelle nous laisse l’hôtesse ne se sent pas vraiment concernée et on obtient notre visa sans aucune difficulté!
Ha lala ils sont serviables ces japonais mais parfois ils font leur travail avec un peu trop de zèle quand même!

hello Indonésie

hello Indonésie

Tout ça nous a un peu stressés et fatigués, mais ça y est on est à Jakarta en Indonésie. Et là, même si on le savait, c’est le grand choc après le Japon. Il fait super chaud, super moite et on se fait accoster dès la sortie de l’aéroport par les taxis. Zut quel est le prix réel de la course ? Il nous arnaque de combien ? Est ce un taxi officiel ?… toutes les méfiances de l’Amérique du Sud nous reviennent vite.

Une fois à l’hôtel là aussi ça nous change, ok c’est beaucoup beaucoup… beaucoup moins cher qu’au japon, mais on se retrouve dans une chambre minuscule, sale, un seul drap du dessous pas changé depuis 6 mois et nos voisins sont très bruyants !
Dehors, ça grouille de monde et de bruits nouveaux. Physiquement, difficile de trouver un ‘type ‘ indonésien. Les femmes sont voilées, mais pas toutes, celui-ci ressemble à un Indien, celui là est bien noir, tiens on dirait un japonais ou un chinois. On transpire dès qu’on bouge, on manque de se faire écraser par une mobylette dès qu’on fait deux pas, on rentre dans quelqu’un au troisième et au quatrième c’est « Hello, Hello ». Difficile de cerner les indonésiens, veulent ils nous détrousser ? nous arnaquer ? nous vendre quelque chose ? ou simplement nous dire bonjour ?

Du coup on ne s’attarde pas à Jakarta et dès le lendemain direction une ville moins grande, Bogor, pour essayer de rentrer un peu plus en douceur dans ce pays.

compagnons de route

3 commentaires

De retour du parc de Paine, pour vous faire patientez en attendant le récit du trek, et pour répondre aux interrogations de certains , il est temps de faire quelques présentations :

 

Néri

Néri : Dans la famille des hérissons c’est un des petits dernier qui va avoir la chance ? l’honneur ? la difficile tache ? de nous accompagner pendant un an. Il a été désigné volontaire par Evariste et Caroline pour nous surveiller et se faire prendre en photo aux 4 coins du monde.

 

Les cochons

Les cochons : même si Christelle mange comme un cochon et Pierre se conduit comme un cochon, non les cochons c’est pas nous, ce n’est pas non plus le tour du monde du kamasutra (désolés pour les phantasmes de certains), c’est tout simplement une paire de petits cochons en plastique, que l’on lance comme des dés. Ils vont donc nous accompagner pour occuper nos longues soirées sous la tente.

Voilà vous savez tout sur nos compagnons de route !

Older Entries