Et maintenant on va où ?

34 commentaires

Aller, pour une fois un petit article pas complètement périmé, sur aujourd’hui et posté aujourd’hui !

on est à Bali

on est à Bali

Pour ceux qui ne l’auraient pas compris on n’est plus au Japon depuis longtemps, mais en Indonésie! Bien sûr les articles sur Java et Bali ne vont pas tarder à arriver, et en attendant pour savoir où on est vraiment il suffit de regarder la petite carte à droite, elle, elle est à jour !

A force de trainer partout on commence à être un peu en retard sur notre planning aussi, et il nous reste à peine 3 mois. Il a donc fallut revoir un peu le trajet…
Pour les curieux et les impatients, voici un peu où on en est  : On quitte l’Indonésie demain, pour quelques jours à Singapour et à KualaLumpur, 2 grandes villes asiatiques histoire de changer un peu. Puis direction le Laos et sûrement un bout du Cambodge avant de terminer en beauté notre voyage par … une destination surprise !

Non mais on ne va pas tout vous dire quand même !

destination mystère

destination mystère

Par contre si vous voulez jouer, les paris sont ouverts pour découvrir la destination mystère… Dites nous (en commentaire de cet article) où vous imaginez nos derniers jours de la balade, à la clé une carte postale pour les gagnants.
Attention pour départager les vainqueurs il faut être un minimum précis : « France » ne suffit pas, il faut préciser au moins « région parisienne » ou « sud de la france ».

Bon ok on est sympa, quelques indices en photo :

indice n°1

indice n°1

indice n°2

indice n°2

indice n°3

indice n°3

la réponse...

la réponse…

Et voici les photos originales avec leurs explications :

Publicités

Toujours à Ubud!

2 commentaires

Ça y est la famille est partie, ça fait un vide mais le voyage continue, alors on va où ? On passe quelques jours de plus sur Ubud pour se remettre dans le voyage et essayer de planifier un minimum la suite (au moins décider où on va une fois le visa indonésien terminé).

au repos

au repos

On voulait trouver une belle plage paradisiaque pour faire nos recherches mais il faut bien se résoudre à l’évidence : les plages paradisiaques à Bali c’est un mythe ! Les plages sont soit faites pour les surfeurs de haut niveau soit sales! Du coup on reste dans notre charmant petit hôtel où on se sent bien.

.

au boulot

au boulot

En fait après 9 mois de voyage on a un petit coup de mou, on ne sait plus trop où on a envie d’aller… Alors comme il n’y a rien de mieux que de discuter avec d’autres voyageurs on part à la rencontre de Gwen et sa famille, découverts via leur blog et actuellement à Ubud après quelques mois de voyages en Asie. Ils nous aident à préciser ce qu’on veut voir sur ce continent et ils nous donnent envie d’ailleurs.

Puis entre grasse mat, pluie et plouf dans la piscine on cogite :

  – Et si on traversait Flores pour aller voir les dragons à Komodo ?
      – Oui … mais les compagnies aériennes sont sur liste noire et avec la saison des pluies la mer est dangereuse et les bateaux ne partent pas.

  – Ou l’ouest australien, pour retrouver de grands espaces et la liberté avec un van rien qu’à nous ?
      – OK super ! … Mais c’est le plein été, avec 40 / 45°C en plein soleil la voiture va se transformer en véritable sauna.

  – Sinon on rentre à Paris en douce et on repart pour Magadascar ?
      – Bonne idée ! … mais les billets sont quand même super chers …

  – Ha non je sais, on se fait plaisir et comme cadeau de fin de voyage on va à … ?
      – Ça marche ! mais on le dit à personne pour l’instant et on va voir s’ils réussissent à trouver.

Et voilà comment nos derniers jours passent à toute allure sans qu’on ne fasse grand chose.

Retour à Ubud

3 commentaires

Après ces quelques jours à la plage, on rentre à notre camp de base : Ubud.

Batik

Batik

Sur la route du retour on fait deux petites pauses pour découvrir un peu d’artisanat local. Une fabrique de batik tout d’abord ; la technique est la même qu’à Java, seul le magasin de souvenirs est plus grand ! Puis on visite une usine d’argent, où tous les bijoux sont fabriqués à la main ; il y a de très belles œuvres mais personne ne fait de folie.

.

C’est ensuite reparti pour le tourisme, en version un peu plus tranquille cette fois. Vous êtes prêts pour le deuxième acte ? La visite de Bali continue, et y’en a pour tous les goûts :

Rizières de Jatiluwi

Rizières de Jatiluwih

Coté nature :
–    La Forêt des Singes : pour vous sentir comme en famille, cette petite forêt au bout de la ville d’Ubud est, comme l’indique son nom, le lieu de vie de nombreux singes.
–    Les rizières de Jatiluwih : pour en prendre pleins les yeux, ces immenses rizières en terrasses sont classées au patrimoine de l’Unesco (comme beaucoup de choses en fait!).C’est un vrai bonheur que de marcher au milieu, en regardant le riz pousser.

les magasins

les magasins

Coté détente :
–    Les massages : pour se requinquer quoi de mieux qu’un bon massage balinais ? Même si ce n’est pas si doux que ça et qu’on en ressort courbaturés comme après une séance intense de sport.
–    La piscine (pour les filles surtout) : disponible à toute heure de la journée, le matin pour se réveiller, l’après midi pour se prélasser ou le soir pour se relaxer, et avec vue sur les rizières en plus.
–    Le shopping toujours et encore : pour ne pas se sentir dépaysé, des magasins en veux tu en voilà du marché à la boutique de luxe pour japonais : une seule règle, apprendre à négocier.

Legong Danse

Legong Danse

Coté spectacles :
–    Danses Kecak Ramayana : des ‘hommes singes’ sont assis en cercle et crient tous ensembles, intéressant mais réservé aux initiés !
–    Fire Danse : (la danse du feu) un homme en transe court au travers du feu pour l’éteindre de ses pieds nus, impressionnant ! âmes sensibles s’abstenir.
–    Legong Danse : un échantillon de danses traditionnelles, avec des filles aux yeux immenses et aux mains et pieds très agiles, tout publique mais prévoir les boules quies pour la musique.

Bedugul

Bedugul

Coté culture :
–    Bedugul : un autre temple situé au milieu d’un lac, à découvrir sous la pluie pour encore plus de mystère.
–    Palais Royal d’Ubud : une petite visite rapide et gratuite en pleine ville.

.

vue du Mont Batur

vue du Mont Batur

Coté sport :
–    Le Mont Batur une petite ascension matinale pour voir le plus beau levé de soleil de l’île. Enfin, selon les jours on peut aussi voir le plus blanc des brouillards cachant le paysage.
–    Les balades dans les rizières (pour les hommes) pour se cacher dans les herbes folles afin d’éviter de faire les magasins.

.

Avec tout ça on n’a pas vu le temps passer, déjà 2 semaines que la famille est là, il est temps pour eux de manger un dernier NasiGoreng (riz sauté), boire un dernier jus de banane, et monter dans le taxi pour aller retrouver l’hiver français. Encore merci papa, maman, caro d’être venus passer les fêtes avec nous, c’était super de se retrouver ici!

Plus de riz ?   nos jolies photos

Amed et Lembogan : à la plage pour la nouvelle année

Laisser un commentaire

Pour éviter l’overdose de temples, on prend la direction de la plage.

Bassins de TirtaTanga

Bassins de TirtaTanga

En chemin on se fait un dernier petit monument: Tirta Tanga ou le palais des eaux (c’est plus facile à retenir comme ça). C’est un des plus beaux endroits visité à Bali. Il y a des bassins partout, joliment décorés et bordés de fleurs. On peut même se balader dessus grâce à des pas japonais et des passerelles, ou s’y baigner dedans (zut les maillots sont au fond du sac).

Amed, la plage

Amed, la plage

Amed, la destination du jour, n’est pas vraiment un village mais plutôt une succession d’hôtels et de restaus le long de la route bordant la plage. A cinq, on n‘hésite pas et on prend un gros bungalow à deux étages et avec petit dej servi sur la terrasse. Ici la plage est en sable noir, c’est joli mais gare à celui qui y pose un pied nu l’après midi (la plante de pied de Pierre sent encore le roussi).

étoile de mer

étoile de mer

La journée on brave le sable brulant et les cailloux pointus pour aller découvrir les fonds marins. On est un peu déçus le premier jour car à cause des vagues il y a du brouillard dans l’eau mais le lendemain le spectacle vaut celui de Gili (sur fond noir au lieu du fond bleu !). Christelle peut enfin jouer avec les poissons et Caro découvre une énorme étoile de mer.
Le soir, on reprend les calories dépensées en mangeant des poissons inconnus mais super bons dans les restaus du coin.

Apéro?

Apéro?

Pour le réveillon, on change de terre ! On embarque pour Lembogan une île au large de Bali qu’on imagine plus authentique que les Gilis. Le bateau nous dépose sur une superbe plage de sable blanc, puis direction l’autre coté de l’ile. Bon, avoue-on le, ici aussi les hôtels ont poussés et la plage ressemble plus à un alignement de terrasses de restau qu’à une île déserte. Mais du coup on a que l’embarras du choix pour le repas de la St Sylvestre. C’est au son du bouchon de Clairette de Die avec les pieds dans le sable et vue sur la mer qu’on fête l’arrivée dans la nouvelle année.

Lembogan et ses algues

Lembogan et ses algues

Les plages de Lembogan ne sont pas très profondes et peu propice à la baignade si on mesure plus de 60cm. Du coup on va se balader un peu plus loin des hôtels. Dans les terres on longe la mangrove qui occupe un quart de l’ile, puis on traverse des petits villages où on découvre la principale source de revenu des habitants : la culture des algues. Des filets sont disposés au fond de l’eau pour faire pousser des types d’algues précis. Une fois arrivées à maturité elles sont récoltées puis séchées au soleil le long des routes et des plages pour devenir… un des principaux composants des crèmes cosmétiques ! Et oui mesdames, vos jolis pots de crème alignés sous le miroir renferment en fait des trucs verts, gluants et puants.

Jimbaran et ses poissons

Jimbaran et ses poissons

La fête c’est sympas mais la famille n’a que 2 semaines de vacances (difficile à imaginer non ?) et on n’a pas encore visité tous les temples de Bali. Il est temps de retourner à Ubud mais en faisant un petit détour par une dernière plage, celle de Jimbaran. Cette plage est réputée pour ses échoppes qui vendent du poisson qu’on peut faire griller sur place, et déguster sur le sable devant le coucher de soleil. Franchement à midi sous la pluie c’est un peu moins romantique et arrivés au restau, ça sent le piège à touriste. Mais au final le poisson est frais, les commerçants sympas et on se régale avec du rouget, des crevettes et du calamar le tout au grille. L’année commence bien… sous le signe de la nourriture bien sûr !

Plus de plage ?  nos jolies photos

*** Bonne Année ***

10 commentaires

bonne année

.

.

On vous souhaite une nouvelle année pleine de bonheurs

.

.

santé bonheur

.

nos bonnes résolutions, qui ne tiendront qu’un temps : continuer à voyager, mettre à jour le blog régulièrement et manger moins de glaces

Ubud : Noël et tourisme en famille

Laisser un commentaire

De retour à Ubud, et c’est déjà le 24 décembre. Notre cadeau de noël nous attend, à l’aéroport : Christian, Véronique et Caroline débarquent, la famille de Christelle presque au complet (seul Evariste à préféré travailler sous la pluie Londonienne plutôt que de tester la chaleur Balinaise !)

repas de noël

repas de noël

On se contente d’un diner de réveillon sans prétention (12h de vol ça fatigue !) et on déballe nos autres cadeaux : moustiquaires pour le reste de l’Asie, duvets moins chaud, produit anti-moustique, pharmacie, nouvel appareil photo indestructible, nouveau tshirt, fromage, vin et clairette. La moitié de leur valise est pour nous, on a été gâtés !
Le repas de Noêl par contre est un vrai festin : vrai fromage qui pue, vrai saucisson bien gras et une bonne bouteille de rouge pour accompagner, que demander de plus ? et comme tout bon repas de fête on a trop mangé à la fin.

ruelle d'Ubud

ruelle d’Ubud

.

Une fois la fête terminée on reprend les activités. Ubud est une bonne base pour rayonner vers les sites intéressants de l’île. Notre rythme change un peu avec des journées de tourisme bien remplies, et des repas un peu meilleurs que d’habitude (merci papa !). Vous êtes prêts ? En voiture ! (avec chauffeur privé svp), c’est parti pour la visite de Bali:

.

Jardin Botanique

Jardin Botanique

GoaGajah aussi appelé la grotte aux éléphants : on n’a pas vraiment vu d’éléphants, mais Christian découvre les joies du climat chaud et humide : on est trempés toute la journée.

Le Parc Botanique de Ubud : il n’y a pas beaucoup de fleurs (c’est pas trop la saison, dommage) mais de nombreux moustiques qui raffolent des jambes de Caro.

TirtaEmpul, eaux sacrées

TirtaEmpul, eaux sacrées

Gunung Kawi ou le temple d’Indiana Jones : tous en sarong (tissus traditionnel) dans ce temple au milieu de la verdure où on se prend pour des aventuriers face aux falaises sculptées.

Tirta Empul : encore un temple mais avec des eaux sacrées cette fois, et plein de monde dans l’eau car c’est un jour spécial aujourd’hui (comme 350 autres jours ici en fait) et ça rapporte plus de prier un jour de pleine lune.

café

café

La Plantation de Café : une petite pause horticole où on a le droit à une dégustation de café, c’est Véro qui est contente : café nature, aromatisé coco, vanille…, et même le café le plus cher du monde sorti du trou du cul du luwac (une sorte de belette).

.

Besakih, temple mère

Besakih, temple mère

Besakih : toujours un temple Hindou, le temple mère, le plus grand de l’île, c’est effectivement immense et ici après avoir payé l’entrée, des guides gardiens du temple demandent une autre donation volontaire obligatoire à prix fixe pour pouvoir tout visiter.

KlungKung : le Palais de justice, avec de belles fresques qui racontent en BD des histoires sanglantes du roi des singes (Pierre a adoré).

.

Ces premiers jours à Ubud sont donc bien remplis, mais comme c’est les vacances, on se détend aussi : les hommes partent à la chasse aux canards dans les rizières pendant que les filles vont faire les magasins.

Plus de temples ?  nos jolies photos

Joyeux Noël!

7 commentaires

De notre coté de la terre, on vous souhaite

d’être aussi bien entourés que nous et que le père noël vous apporte d’aussi beaux cadeaux que les nôtres.

 

* * * JOYEUX NOËL * * *

Older Entries